La toux productive est celle qui produit des glaires ou du mucus (crachats). Le mucus peut être drainé par le nez comme par rejet de crachats par la bouche. Une toux productive ne devrait généralement pas être supprimée car elle nettoie et enlève le mucus des poumons. Il existe plusieurs causes d’une toux productive : lorsque vous êtes atteint d’un rhume, lorsque vous présentez une infection au niveau des poumons ou des voies respiratoires comme une pneumonie, bronchite, Rhinopharyngite, Laryngite ou encore la sinusite ou encore une maladie pulmonaire chronique.

Pour la toux non productive, elle est sèche et ne produit pas de crachats. Elle peut se développer vers la fin d’une exposition au froid ou après à une irritation causée par la poussière ou la fumée. Il existe plusieurs causes d’une toux non productive comme après un rhume. Elle est très gênante et peut durer plusieurs semaines plus que les autres symptômes et s’aggrave souvent pendant la nuit. Une toux non productive, en particulier la nuit, peut signifier des spasmes des bronches (bronchospasme) causée par l’irritation. L’exposition aux poussières, fumées et des produits chimiques dans l’environnement de travail peut aussi causer la toux sèche. Une toux chronique sèche peut être un signe d’asthme léger. D’autres symptômes peuvent inclure une respiration sifflante, d’essoufflement ou une sensation de gêne dans la poitrine.

La toux est causée par une maladie virale. Les antibiotiques ne sont pas utilisés pour traiter les maladies virales et ne modifient pas le cours des infections virales. L’utilisation inutile d’antibiotiques vous expose à des risques d’une réaction allergique et des effets secondaires comme des nausées, vomissements, diarrhée, éruptions cutanées et d’autres. Les antibiotiques peuvent également tuer les bactéries bénéfiques qui aident à expulser le mucus par exemple.